19 août 2007

Méphisto , le paria

Dans le grand livre du premier Age , il est raconté que , alors que les grands dragons n'avaient pas encore totalement quittés les terres d'Amakna , les Deux Grandes cité , à peine érigées , se livraient déjà un guerre sans merci .

Les chefs de guilde se dressaient de chaque coté , Bontarien ou Brakmarien , et entrainaient leurs frères d'armes dans des combats épiques , des batailles effrénées et sanglantes menant à des victoires sans saveur pour les Dieux qui voyaient seulement leurs enfants mourir pour la gloire de leur protecteur ou au nom de valeur perdus .

Des figures s'érigeaient dans ces mêlées incessantes , des héros dont le nom brillait car leurs lames avaient tranchés plus de chairs que les armes d'autres guerriers .

En l'an de grâce 123 , l' Invasion des Dopeuls venaient d'être repoussés de justesse et la période de grand trouble qui s'ensuivit fut mise à profits par Brakmar pour lancer des attaques surprises particulièrement violentes . Des escouades de sacrieurs épéistes furent envoyés comme chairs à canon à l'assaut de Bonta et la tentative de prise de la ville ne fut évincé que par la clairvoyance d'un sergent milicien xélor du nom de Méphisto qui avait cru bon de renforcer la garde en prévision d'une telle attaque . Le jeune Méphisto combattit vaillamment et réussi à repousser et à écraser les envahisseurs avant même l'intervention des anges majeurs . Il fut grandement récompensé pour sa bravoure . On le nomma Capitaine de la porte Est , et on lui accorda une avancé de deux grades dans les rangs anges . Cette victoire permit à Méphisto de jouir d'un certain renom et d'admiration pendant quelques temps puis d'autres victoires firent oublier cette réussite .

Méphisto , ayant pris gout à cette reconnaissance , décida de redorer un blason un peu ternie . Il lança quelque attaques audacieuses contre le village des Brigandins , alors aux mains des démons . Il proposa des plans aux chefs de guerres anges , ce qui révéla en lui un fin stratège . Il réussit même à pénétrer dans la Cité maudite par l'intermédiaire d'un souterrain avant d'être répoussé par des gardes sombres . Ces faits d'armes firent de nouveaux parler de lui dans la Cité de Lumière . Il aimait voir les gens se retourner sur son passage , les soldats le saluer dès qu'il pénétrait dans un bâtiment militaire . Pendant ces périodes , il prit quelque grades supplémentaires ce qui lui valut le commandement d'une petite armée ainsi que certains privilèges , il apprit ainsi à manier de nouvelles armes destinées à des anges de niveaux supérieurs , il appris quelques passes magiques comme la Résurrection , ou l' Invisibilité . Il avait désormais un pouvoir assez solide pour lui assurer son avenir , mais l'âge ne lui avait pas apporté la sagesse et il désirait connaitre encore plus de félicité .

Pendant une période de calme , aux alentours de l'an 147 , il prit une femme , fille de Xélor , tout comme lui .
Cette femme se prénommait Iranielle , elle était d'une grande timidité et donna naissance à 7 enfants avant de s'éteindre d'une mauvaise morsure de Rat d'égoutant , qui avait déjà peuplés les bas-fonds des Deux Grandes .

A la mort de sa femme , il se remit en quête de l'admiration de ses semblables , il participait à des batailles et exterminait ses ennemis suppliants , il rivalisait d'audace pour monter sur les murailles de Brakmar , il reprit maintes et maintes fois les territoires colonisés par les démons . De combats en batailles , de tueries en massacres , ses coups se durcissaient , son regard devenaient plus vides , il ne dormait presque plus , mangeait très peu , passait des nuits entières sur les fortifications de Bonta à lustrer et astiquer son marteau de guerre , son armure ébréché ne le protégeait plus , ses habits partait en lambeaux , son corps se tailladait de cicatrices et devenait plus maigre et misérable à chaque mort qu'il faisait .

Puis vint un jour ou il prit la tète , avec ses hommes , de l'avant garde de l'armée de Bonta qui partait pour assiéger Brakmar , les forces de tout le royaume bontarien avait été appelé dans le but de porter un assaut fatal à la Cité des Ténèbres . La marche des anges et la traversé des plaines de Cania dura 4 longues journées jusqu'à ce que les landes arides et désolées de Sidimote soit en vue . L'armée s'engagea sur les territoires desséchés des créatures putrides qui vivaient là . Les chiens de gardes de Brakmar furent exterminés avec facilité . Enfin , les Bontarien arrivèrent face aux murailles noirs de suie de la Cité du démon Rushu . Les démons s'étaient retranchés derrières leurs fortifications et attendaient de pied ferme les anges venus pour croiser le fer .

Les portes de Brakmar s'ouvrirent dans un grincement effroyable , laissant passer des effluves nauséabondes et déversant sur les Bontariens une marée de Chafers stupides qui furent rapidement mis en défaite . Puis l'armée complète de la milice de Brakmar arriva devant les troupes de Bonta suivis par les démons tous plus effrayants les uns que les autres . Méphisto contemplait la force de Brakmar dans toute sa splendeur , les pouvoirs des démons étaient irréels tant ils semblaient violents . Les deux armées se toisèrent à une distance de 200 mètres chacune l'une de l'autre . Puis une clameur monta des gorges des gardes sombres , qui se mirent à chanter , d'un ton apre et dur , toute la sauvagerie de leurs territoires . Des arcs se dressèrent dans les camps de l'armée blanche mais une main levé intima l'ordre de ne pas tirer . Méphisto attendait ce signal . Il s'avança d'un pas, puis d'un autre , et encore jusqu'à arriver au milieu de ce qui allait être le champ de bataille . Il sortit son marteau de sa ceinture , le tint à deux mains au dessus de sa tète comme un seigneur de guerre puis de toute la puissance de sa voix , il cria . Il cria tandis que ses ailes se dépliaient dans son dos , il cria tandis que ses troupes chargeaient les troupes ennemis qui couraient elles aussi dans sa direction . Le choc qui en résulta fut terrible , un long fracas de métal qui s'entrechoquaient couvrit la plaine . Les armes étincelaient sous les coups de boutoir . Les hommes de premières lignes périssaient écrasés entre les armures des combattants ou plantés sur les longues hallebardes de la milice brakmarienne . Méphisto volait au dessus du champ de bataille , comme de nombreux anges derrières lui , les démons s'envolèrent à leur tour et le ciel se couvrit d'éclairs de magie , de boules de feu , de sang et de plumes qui tombaient sur le sol . Les anges , en surnombre , exterminaient les démons dans des fracas d'armes et de boucliers , qui partaient se réfugier dans leur cité . En dessous d'eux , sur les landes , partout l'armée brakmarienne reculait pour laisser la place à des guerriers bontariens enragés et encouragés par cette victoire facile . L'armée se retira pour s'éparpiller à l'intérieur des murs de la Grande Cité de la Nuit . Les soldats Bontariens les poursuivirent mais les portes de la cité se fermèrent . Les bataillons s'écrasèrent sur les murs plantés de piques avant que le son d'une corne puissante leur ordonne de revenir sur leurs positions , les soldats se regroupèrent donc là ou la bataille avait débuté pendant que l'ennemi se tapissait derrière ses murailles .

Méphisto , tout comme les autres anges majeurs , avait du se résoudre à retourner au campement . Il bouillait d'impatience de pouvoir tuer quelques hérétiques démons , il tournait en rond , réfléchissant à toute allure , le repli des troupes ennemis lui disait qu'il valait mieux attaquer tout de suite lorsque les troupes adverses étaient désorganisés . Il ruminait , tempêtait , marmonnait des choses incompréhensibles puis une idée claire se fixa devant ses yeux . La place était vacante , il ne lui suffisait que de s'y mettre , si il menait les guerriers à un victoire rapide , cela lui vaudrait tout les honneurs de la cour . Il s'empara de son arme , traversa le campement et grimpa sur un rocher au milieu de celui-ci , il s'adressa d'une vois puissante aux hommes qui le regardaient :
" Guerriers , écoutez moi , je suis le Commandant Méphisto . Guerriers , voyez comme l'ennemi se terrent à l'abri de sa cité . Guerriers , voyez la faiblesse des démons qui s'opposent à nous . Guerriers , vous êtes l'élite de la garde Bontarienne vous êtes ceux qui font trembler tous les opposants de la Cité de Lumières , vous êtes les combattants les plus redoutés d'Amakna et alors que la victoire est si proche , nous sommes là à attendre que des poules mouillés se montrent pour que nous les exterminions . Guerriers suivez moi au combat et finissons ce que nous avons commencés . "

Son discours résonnait encore dans la plaine alors que les soldats , enflés par cette déclaration , se levait soudainement pour crier , pour prendre leurs armes et commençaient à marcher en direction des Portes Noires . L'armée entière se mit en marche par un réflex de suite et bientôt les inébranlables légions s'engouffraient , Méphisto en tête par les portes ouvertes de la cité , Il marchèrent quelque centaines de mètres pour arriver sur une place silencieuse . L'excitation était passé et les combattants regardaient autour d'eux pour trouver la trace d'un ennemi quelconque . Le seul bruit de la pluie fine sur les toits parvenaient aux oreilles des soldats de Bonta .

Soudain , un son de cloche gigantesque retentit dans toute la ville , les portes commencèrent à se refermer inexorablement sur la masse de soldats qui n'avaient pas tous pu pénétrer dans la cité . Un claquement
sec et profond annonça que le piège venait de se refermer sur les guerriers de Bonta . Alors des ruelles alentours , des maisons , des sous-sols , les miliciens de Brakmar se jetèrent sur l'armée blanche et laminèrent tout les guerriers qui se trouvaient là . Complètement enfermés , désemparés , les Bontarien pouvaient à peine se défendre contre un assaillant habile sur son terrain . La débâcle fut totale , pas un seul Bontarien ne s'en sortit vivant , tous les unités furent achevées sur place puis les cadavres furent trainés sur d'immenses charniers . Et tandis que la lourde fumée noire et épaisse se dégageait du brasier , les troupes de Bonta qui avait pu s'enfuir , battait en retraite et retournait sur la Cité Lumineuse en abandonnant ses guerriers . Méphisto , très haut dans le ciel , regardait l'armée fourbe détruire les dernières troupes bontariennes encore debout . Il pleura toute sa rage et sa colère avant de partir vers les montagnes proches de la cité . On ne revit plus jamais Méphisto mais on sut par un rescapé qu'il avait été le déclencheur de la défaite de Bonta . Le conseil des mages décida de supprimer son nom des archives bontariennes et de l'appeler désormais " Méphisto le paria " .

Encore aujourd'hui , il est sans doute en vie,  à errer quelque part .
Certains disent qu'il s'est perdus dans les montagnes des Koalaks .
D'autres prétendent qu'il s'est englué dans les marécages nauséabonds .

De toute les façons , ses descendants vivent parmi nous , ils ont hérités de cette soif de reconnaissance , ils vont et viennent de part le monde . Ceux-là sont les plus dangereux êtres que l'on pourrait rencontrer ...

Vous connaissez peut-être son septième fils , il se nomme ... Amazarak ...



Posté par Lunakie à 02:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Méphisto , le paria

Nouveau commentaire